Sein

RECONSTRUCTION MAMMAIRE

Résumé de l’intervention

variable

générale

0 à 4 nuits

7 à 21 jours

SS

Présentation:

La reconstruction mammaire vise à recréer un sein auparavant traité pour un cancer. Parmi les indications de reconstruction, on retrouve :

  • Reconstruction Mammaire Immédiate (RMI) ; souvent réalisée pour éviter un cancer. Durant l’intervention, le sein est enlevé et immédiatement reconstruit par une prothèse ou ses propres tissus ;
  • Reconstruction Mammaire Différée (RMD) ; souvent réalisée à la fin des traitements du cancer comprenant l’ablation totale du sein (radiothérapie, chimiothérapie, etc.) ;
  • Correction d’un Traitement Conservateur (CTC) ; souvent réalisée à la fin d’un traitement du cancer comprenant l’ablation partielle du sein.

 

La reconstruction mammaire vise à reconstituer le sein en recréant :

  • L’enveloppe (la peau étant souvent manquante après la chirurgie du cancer)
  • Le volume (le volume mammaire ayant été enlevé)
  • Le mamelon et l’aréole (ces 2 éléments ayant souvent été enlevés)

 

Pour cela, il existe différentes méthodes de reconstruction; que l’on peut diviser en 2 grandes catégories. Les reconstructions sont :

  • Prothétique (utilisant un implant mammaire en silicone ou sérum)
  • Autologue (utilisant les propres tissus de la patiente : graisse, peau, muscle)

 

Le Dr Thomas COLSON privilégie une technique moderne, réalisée en ambulatoire, comprenant des réinjections de graisse. Cette technique s’appelle le lipofilling ou lipomodelage mammaire.

Risques:

À court terme : hématome; nécrose de la peau ; œdème; ecchymoses; infection locale ou de l’implant mammaire ; phlébite ; ré-intervention.

À long terme : résultat sub-optimal ; asymétrie ; coque autour de l’implant; cicatrices disgracieuses.

Prise en charge:

Chirurgie réparatrice
Reconstruction mammaire après mastectomie totale ou partielle
Séquelles de traitement conservateur du cancer du sein

Douleur:

Légère à modérée

Résultat final:

12 mois en moyenne – variable en fonction de la technique de reconstruction

PROTHÈSES MAMMAIRES

Résumé de l’intervention

1h00

générale ou locale

ambulatoire

7 à 15 jours

SS ou esthétique

Présentation:

L’augmentation mammaire par implant ou prothèse s’adresse aux patientes désireuses d’apporter du volume à leurs poitrines (seins petits ou hypotrophie ; seins vidés) ; d’augmenter le galbe des seins ; de ralentir la chute du sein (petite ptose) ou de raffermir leurs poitrines.

Concernant les implants mammaires, il est important de retenir que :

  • Plusieurs types d’implants peuvent être utilisés : implants remplis de silicone ou de sérum physiologique
  • Plusieurs formes, projections et texturations d’implants peuvent être proposées : Implants mammaire rond ou anatomique ; projection semi-modérée, modérée ou haute ; implants lisses, micro ou macro-texturés

 

Concernant la chirurgie en elle-même, il est important de comprendre que :

  • Plusieurs types de cicatrices existent : cicatrice dans l’aisselle (axillaire) ; cicatrice sous le sein (sous-mammaire) et cicatrice autour de l’aréole (péri-aréolaire)
  • Plusieurs positions de l’implant existent : derrière le muscle (rétro-pectorale) ou devant le muscle (pré-pectorale).

 

Ainsi, le Dr Thomas COLSON s’attache à trouver la meilleure possibilité pour réaliser votre augmentation. Il vous verra plusieurs fois en consultation afin de répondre au mieux à votre demande.

Pour plus d’informations sur les configurations en augmentation mammaire, suivez le blog.

Risques:

À court terme : hématome; nécrose de la peau ; œdème; ecchymoses; infection locale ou de l’implant mammaire ; phlébite ; ré-intervention.

À long terme : résultat sub-optimal ; asymétrie ; coque autour de l’implant; cicatrices disgracieuses, trouble de la sensibilté du sein.

Prise en charge:

Hypotrophie mammaire (bonnet < A)
Malformation mammaire

Douleur:

Modérée à importante

Résultat final:

2 Mois en moyenne

RÉINJECTION DE GRAISSE

Résumé de l’intervention

1h30

générale

ambulatoire

10 jours

SS ou esthétique 

Présentation:

L’augmentation mammaire par lipofilling ou réinjection de graisse s’adresse aux patientes désireuses d’apporter du volume à leurs poitrines (seins petits ou hypotrophie ; seins vidés) ; d’augmenter le galbe des seins ; de ralentir la chute du sein (petite ptose).

Contrairement à l’implant, l’augmentation par graisse reste modérée (1 bonnet en moyenne). Il n’existe pas de risque « rejet » de la graisse mais une diminution du volume (environ 30 %) dans les 2 mois qui suivent la chirurgie.

L’autre intérêt de cette technique est qu’elle permet aussi de remodeler le corps, en enlevant la graisse au niveau des zones de stockage.

La réinjection de graisse peut aussi être proposée en même temps que la mise en place de prothèse (pour augmenter le galbe) ou lors d’un changement d’implant.

Cette technique peut aussi être proposée chez les patientes ne désirant plus de prothèses et souhaitant conserver un volume mammaire.

Pour plus d’informations sur les indications de lipofilling mammaire, suivez le blog.

Risques:

À court terme : hématome; œdème; ecchymoses; infection locale ; phlébite ; ré-intervention.

À long terme : résultat sub-optimal ; importante perte du volume réinjecté ; cicatrices disgracieuses, kyste graisseux ou huileux.

Prise en charge:

Malformation mammaire
Asymétrie mammaire majeure
Reconstruction mammaire partielle ou totale

Douleur:

Modérée

Résultat final:

2 Mois en moyenne

RÉDUCTION MAMMAIRE

Résumé de l’intervention

2h00

générale

ambulatoire ou 1 nuit

15 jours

SS

Présentation:

La réduction mammaire s’adresse aux patientes présentant une gêne liée au volume important de leur poitrine.

Les symptômes peuvent être :

  • Des maux de dos
  • Des problèmes d’habillage
  • Des irritations de la peau

 

L’opération vise à réduire le volume des seins afin d’harmoniser la silhouette, de rendre les seins plus symétriques et remontés.

Plusieurs incisions et cicatrices peuvent être proposées (en fonction du volume mammaire) :

  • Cicatrices péri-aréolaires (autour du mamelon)
  • Cicatrices verticales (ajoutant une cicatrice en dessous du mamelon)
  • Cicatrices en T inversé (ajoutant une cicatrice dans le sillon sous le sein)

Pour plus d’informations sur les indications de réduction mammaire, suivez le blog.

Risques:

À court terme : hématome ; ecchymoses ; infection locale ; nécrose cutanée ; désunion de cicatrice.

À long terme : résultat sub-optimal ; asymétrie ; cicatrices disgracieuses.

Prise en charge:

Hypertrophie mammaire avec gène esthétique et fonctionnelle
Poids estimé > 300 gramme par sein

Douleur:

Modérée

Résultat final:

6 Mois en moyenne

LIFTING MAMMAIRE

Résumé de l’intervention

1h30

générale 

ambulatoire ou 1 nuit

7 jours

Esthétique

Présentation:

Le lifting mammaire ou redrapage des seins s’adresse aux patientes ayant une descente de la pointrine et qui désirent un remodelage des seins et un repositionnement des mamelons.

L’opération vise à créer une poitrine plus soutenue.

Elle peut aussi être augmentée en fonction du volume désiré par la patiente, soit en utilisant :

  • une prothèse mammaire
  • une réinjection de graisse

 

Plusieurs incisions et cicatrices peuvent être proposées (en fonction du volume mammaire initial et de la remontée désirée des mamelons) :

  • Cicatrices péri-aréolaires (autour du mamelon)
  • Cicatrices verticales (ajoutant une cicatrice en dessous du mamelon)
  • Cicatrices en T inversé (ajoutant une cicatrice dans le sillon sous le sein)

Pour plus d’informations sur les indications de lifting mammaire, suivez le blog.

Risques:

À court terme : hématome ; ecchymoses ; infection locale ; nécrose cutanée ; désunion de cicatrice.

À long terme : résultat sub-optimal ; asymétrie ; cicatrices disgracieuses ; diminution de la sensibilité des seins.

Prise en charge:

Absence de prise en charge
Acte esthétique pur

Douleur:

Modérée

Résultat final:

6 Mois en moyenne

ASYMÉTRIE MAMMAIRE

Résumé de l’intervention

1h30

générale 

ambulatoire ou 1 nuit

7 jours

SS ou Esthétique

Présentation:

La correction de l’asymétrie mammaire vise les patientes ayant une différence entre les seins (volume, forme, ptose, etc.).

Il peut s’agir d’une asymétrie innée; qui se majorera à la puberté ou acquise ; liée à d’éventuelles interventions précédemment réalisées ou l’évolution naturelle d’une poitrine.

L’objectif est de corriger cette asymétrie par différents moyens, précédemment cités :

  • Prothèse mammaire (un seul côté ou les 2 côtés)
  • Réinjection de graisse (pour augmenter le volume du plus petit sein)
  • Lifting mammaire (pour remonter un sein qui tombe)

 

Ainsi, le Dr Thomas COLSON s’attache à trouver la meilleure possibilité pour réaliser votre symétrisation. Il vous verra plusieurs fois en consultation afin de répondre au mieux à votre demande.

Pour plus d’informations sur les techniques de correction d’asymétrie mammaire, suivez le blog.

Risques:

À court terme : hématome ; ecchymoses ; infection locale ; nécrose cutanée ; désunion de cicatrice.

À long terme : résultat sub-optimal ; asymétrie ; cicatrices disgracieuses ; diminution de la sensibilité des seins.

Prise en charge:

Asymétrie mammaire supérieure à 1 bonnet

Douleur:

Modérée

Résultat final:

6 à 12 Mois en moyenne

MAMELON INVAGINÉ

Résumé de l’intervention

45 min

locale

ambulatoire

7 jours

SS

Présentation:

La chirurgie du mamelon invaginé vise à corriger l’ombilication d’un mamelon qui ne veut pas ressortir.

L’opération consiste en une section de tous les canaux (galactophoriques) qui apportent le lait au bout du mamelon.

La section est définitive et doit être réalisée en totalité. Il n’est donc plus possible d’allaiter après cette chirurgie.

Pour plus d’informations sur la technique de cure de mamelon ombiliqués, suivez le blog.

Risques:

À court terme : hématome ; ecchymoses ; infection locale ; nécrose cutanée.

À long terme : récidive de l’ombilication

Prise en charge:

Invagination d’un mamelon difficilement extériorisable

Douleur:

Légère

Résultat final:

2 Mois en moyenne